Salon des Métiers de l’Humanitaire 2014 : Participatif !

0

 

Salon des Métiers de L'humanitairePour sa 4e édition, le Salon des Métiers de l’Humanitaire (29 et 30 novembre 2014) donne une  orientation très participative à sa communication avec notamment le projet 1 Regard = 1 Euro.

Le Salon des Métiers de l’Humanitaire est l’évènement phare de la Cité de la Solidarité Internationale. Cette manifestation, qui se tiendra à Annemasse le 29 et 30 novembre 2014, est le lieu incontournable des acteurs de la solidarité internationale. Avec plus de 3000 visiteurs à chaque édition et une cinquantaine d’exposants, le 4e Salon des Métiers de l’Humanitaire est le lieu de rencontre des ONG, organisations internationales, accompagnateurs de porteurs de projets et des centres de formations.

Née en 2008, la Cité de la Solidarité Internationale appuie le développement des acteurs de la solidarité internationale. En réponse à leurs besoins, l’ambition de la Cité de la Solidarité Internationale est de proposer un véritable écosystème qui facilite leur travail ainsi que l’interaction entre acteurs institutionnels, économiques et solidaires.

La Cité de la Solidarité Internationale fédère les acteurs de la solidarité internationale et favorise ainsi leur développement en France et à Genève grâce à son réseau, ses formations professionnelles, son offre de locaux sur le territoire français, ses services au profit des acteurs de la solidarité internationale et ses évènements, tels que le Salon des Métiers de l’Humanitaire.

L’ambition pour la 4e édition du Salon des Métiers de l’Humanitaire est de toucher un public au fait des enjeux de la solidarité internationale et de favoriser les échanges de qualité entre le public et les exposants.

Cette 4e édition était le moment idéal pour entrer dans l’ère du numérique avec une communication plus fraîche, moins institutionnelle et qui laisse la possibilité aux internautes d’interagir.

Les enjeux des nouveaux usages de l’internet

Le concept du Web 2.0, introduit par l’Américain Tim O’Reailly en 2004, désigne une transformation des outils liés au web. D’après David Faoyn, ce terme, qui reste quelque peu confus, traduit des aspects techniques, sociaux et relatifs aux données collectées(1).

L’aspect social est représenté par le caractère de plus en plus participatif de l’utilisation de l’internet. Les internautes n’ont plus un rôle de simples « spectateurs », mais se placent en tant que contributeurs par le biais de la production de contenu ou le relai d’informations à travers des partages (curation, animation…). Dès lors, des « communautés » se créent et interagissent entre elles ainsi qu’avec d’autres communautés.

La plateforme « e-change », créée par Ritimo, souligne dans un document de réflexion l’importance d’une bonne utilisation des réseaux sociaux(2). En effet, il s’agit de définir en amont une stratégie de présence, de la gérer, de lier l’activité de son site internet aux réseaux tout en prenant en compte l’interactivité, l’immédiateté, la présence régulière et les particularités des cibles liées à la nature des différents réseaux.

Comment adapter une communication évènementielle à ces enjeux ?

Ignorer ces évolutions majeures de l’environnement serait donc une erreur : tout un panel de public mis de côté, celui-là même que l’on cherche à atteindre pour le Salon des Métiers de l’Humanitaire. La communication de l’évènement a donc été adaptée en fonction de ces enjeux, avec notamment la volonté forte de réduire la production d’outils imprimés, à la faveur de la production de contenus dématérialisés.

Le communicant évènementiel doit aujourd’hui composer avec cette nouvelle réalité, qui nécessite de repenser la stratégie de communication. Une communication traditionnelle informative paraît dépassée. Si la Cité de la Solidarité Internationale n’est pas la première à mettre ce type d’outils en place pour un évènement, il était essentiel de ne plus attendre afin d’exister plus que jamais et de disposer de la fibre d’innovation.

C’est cette observation, qui a amenée l’équipe de la Cité de la Solidarité Internationale à revoir sa communication dans le cadre du Salon des Métiers de l’Humanitaire 2014.

Une communication réadaptée pour
la 4e édition du Salon des Métiers de l’Humanitaire

Jusqu’à présent, la Cité de la Solidarité Internationale n’était pas suffisamment présente sur la communication digitale. Pour améliorer l’impact de sa communication, elle a saisi l’occasion du Salon des Métiers de l’Humanitaire pour la repenser.

La communication digitale autour du Salon des Métiers de l’Humanitaire prend alors une toute nouvelle tournure avec pour ambition d’optimiser l’utilisation de l’internet ainsi que de toucher un public averti, la communication est basée sur la participation des internautes.

A travers la création d’un mini-site, la Cité de la Solidarité Internationale permet désormais aux internautes de se prendre en photo avec une colombe, élément graphique récurrent dans la communication du salon depuis 2010, et de partager leur regard sur l’humanitaire et la solidarité internationale en 140 caractères sur la solidarité internationale à travers les réseaux sociaux.

La finalité de cette action, nommée « 1 regard = 1 euro », est double. La première étant de créer naturellement une communication vivante, elle permet également aux internautes de contribuer de manière active à financer un projet de solidarité internationale. La Cité de la Solidarité Internationale est actuellement en période de sélection de l’ONG à soutenir dans le cadre de cette action. Le choix sera dévoilé prochainement sur le blog tumblr dédié au Salon des Métiers de l’Humanitaire. Cette opération est accompagnée d’une réelle stratégie de community management dont l’objectif est de créer, d’animer et ainsi d’attirer le regard d‘un nouveau public sur d’une part le 4e Salon des Métiers de l’Humanitaire et d’autre part, sur la Cité de la Solidarité Internationale. Les publications sur Tumblr, Twitter, Linkedin etc. commencent ainsi à former l’image digitale de la Cité de la Solidarité Internationale et du Salon des Métiers de l’Humanitaire.

 

Pour plus d’informations :

La cité de la solidarité
Salon des métiers des l’humanitaire

 

 

[1] RITIMO. « Les médias sociaux – vers un web citoyen et solidaire ? » [En ligne]. 16/11/2012.[Consulté le 23-06-2014].
[2]MEDIALOG. « Le Web 2.0 : l’internet participatif ? » [En ligne]. MÉDIALOG N°68 — D écembre 2008. [Consulté le 23/06/2014].

 

Mia Marie Olsen

Mia Marie Olsen est Chargée de projets à Cité de la Solidarité Internationale.

Mia Marie Olsen

Derniers articles parMia Marie Olsen (voir tous)