Cultures du Cœur: 15 années d’existence, une action croissante mais toujours en manque de moyens !

0

Grâce à l’association Cultures du Cœur, chaque année Cultures du coeur 600.000 personnes en situation de précarité bénéficient d’un accès gratuit aux manifestations culturelles et sportives dans toute la France. C’est une des rares associations qui se préoccupe de l’accès aux pratiques artistiques et culturelles des personnes démunies .

L’accès à la culture pour tous, n’est pas une utopie. L’accès à la culture, comme levier d’insertion, maintien d’une mixité sociale dans tous les lieux et l’exercice de la citoyenneté de chacun, Cultures du Cœur le fait vivre chaque jour, depuis 15 ans. Les activités culturelles et sportives que propose l’association Cultures du Cœur depuis 1999, en lien avec les partenaires sociaux, contribuent à la dynamisation du lien social et à la lutte contre l’exclusion sociale.

L’association a acquis une réelle légitimité auprès des structures sociales partenaires à qui elle apporte une expertise dans l’accompagnement des publics (formation des structures sociales, parcours culturels auprès des habitants démunis, diffusion de notre expertise sur l’ensemble du territoire) et, pour qui elle conçoit des passerelles vers le champ culturel.

L’égalité des populations, quant aux pratiques culturelles et sportives (qui participe de la cohésion sociale de la société française), est menacée avec la baisse des subventions publiques que connaît l’association Cultures du Cœur et met en péril la pérennité de son action. Limiter ou renoncer à favoriser la culture pour les plus démunis dans les parcours d’insertion, c’est méconnaître l’impact de la culture et participer à l’exclusion culturelle de nos concitoyens .

Comme ce témoignage de Serge P. le montre, le maintien des actions de culture et de sport contribuent à l’ouverture, à l’imaginaire, à la citoyenneté et à la mixité sociale. « J’ai eu pendant 4 ans une vie très difficile sans appartement fixe. J’ai pu bénéficier de sorties culturelles par le biais de Cultures du Cœur. C’est important de se raccrocher à la culture, de rester curieux pour ne pas perdre pied, ne pas décrocher de la vie sociale, de rencontrer des milieux différents. En 2009, alors que je fréquentais une permanence culturelle à Bastille, je me suis rendu compte qu’elle n’était pas toujours régulière, les bénévoles n’ayant pas toujours le temps… Je me suis proposé pour animer cet atelier culture et la directrice a tout de suite accepté.

En 2010, Cultures du Cœur m’a proposé de suivre une formation à la médiation culturelle et je me suis vu proposer dans la foulée un poste en CDI à mi-temps dans un centre social où j’étais parallèlement bénévole. La formation m’a permis d’acquérir des connaissances culturelles que je n’avais pas, notamment sur la musique classique et le cirque. J’ai ainsi pu accéder à des salles de spectacle que je ne pensais pas accessibles.

Grâce à la formation, j’ai pris de l’assurance, j’ai fidélisé un public. Je sais parler des spectacles et je peux inciter les gens à la découverte car je me suis familiarisé avec les diverses disciplines artistiques. J’ai développé des compétences relationnelles qui me permettent de déclencher l’envie de sortir.

Quand on endosse des responsabilités, on se doit d’accueillir correctement les gens. J’ai développé une méthode d’accompagnement, j’amène en séjour des personnes qui ne sont jamais allées à la mer. J’organise de A à Z les sorties collectives : réservation du bus, programmation des visites, organisation des pique-nique…

Aujourd’hui, j’interviens dans trois structures sociales et je reçois une soixantaine de personnes par mois. J’aimerais ouvrir un nouvel atelier culture auprès d’une population différente, allier apprentissage de langue et découvertes culturelles. En 6 mois, grâce à mon implication dans les actions de médiation culturelles, un administrateur du centre social où j’interviens, également adjoint au maire, a vu comment je travaillais et a appuyé ma demande de logement. Aujourd’hui j’ai sorti la tête de l’eau. »

L’accès à la culture est essentiel voire vital pour les personnes en situation d’exclusion alors même que le « vivre ensemble » est mis à mal et que les tensions s’accroissent dans les quartiers difficiles. Plus que jamais, nous sommes convaincus que la culture œuvre pour la tolérance, le respect de l’autre, qu’elle apaise et réunit.

Cultures du Coeur

Cultures du Coeur

L’association Cultures Du Coeur, créee en 1999 propose sur des programmes d’actions pour permettre aux plus démunis des quartiers prioritaires l’accès aux pratiques artistiques et culturelles.