Des auteurs engagés dédicacent leurs ouvrages le samedi 10 mars

0

En organisant le Salon du livre humanitaire, la Fondation Casques Rouges propose un concept original pour sensibiliser un large public aux problématiques de la solidarité internationale. Plusieurs ouvrages ont déjà été relayés sur Grotius.fr, partenaire de l’événement depuis désormais deux ans.

 Roman et solidarité internationale : une nouvelle donne ?

En ce début de XXIè siècle, un petit nombre a décidé de prendre la plume ou de passer derrière la caméra via des web-documentaires pour faire connaître ce milieu que tout le monde croit connaître : l’humanitaire et la solidarité internationale.

Avec Frontières en 2003 et le voyage des deux personnages principaux Sarah et Marc au cœur de l’Afrique, ou avec Les Orphelins, dans lequel Pierre Micheletti s’inspire de la très médiatique affaire de l’Arche de Zoé, un genre nouveau est même arrivé sur le devant de la scène. Fin connaisseur des milieux onusien, diplomatique et/ou solidaire, l’auteur ne manque jamais d’amener le lecteur à aimer – et détester quelquefois – valeurs, actions et intérêts des humanitaires. Via une narration fictionnelle plus ou moins longue, il ouvre les portes de ce milieu au grand public – et le grand public apprécie !

ONU soit qui mal y pense s’inscrit dans cette lignée. Roberto Garcia Saez a passé près de 20 ans aux Nations Unies. Il dirigeait, en 2007, un programme en Afrique, lorsque des rumeurs de malversations au sein du programme inondent les médias du monde entier.  A tel point que Scotland Yard ouvre une enquête, et que l’ONU stoppe instantanément le programme de développement qu’il dirigeait. Inspiré de faits réels vécus par l’auteur lui-même, l’ouvrage met en lumière une réflexion nécessaire et utile, avec détachement et une certaine objectivité. Publié ces dernières semaines aux éditions des Etoiles, ONU soit qui mal y pense a déjà été repéré par Grotius.fr.

Roberto Garcia Saez et Pierre Micheletti dédicaceront respectivement ONU soit qui mal y pense et Les Orphelins le samedi 10 mars, dans le cadre du Salon Humani’BOOK, de 15 heures à 19heures.

Plus de vingt auteurs présents

Avec Abord clinique d’une mission humanitaire, (Springer, 2010), Bernard Hébert a souhaité donner des « repères » au personnel médical et paramédical souhaitant partir en mission humanitaire. Dans Les voyageurs de l’eau (Dunod, 2010) Gwenaël Prié et Lionel Goujon témoignent et illustrent leur périple. Un an durant, ces deux ingénieurs ont parcouru le monde à la découverte de solutions innovantes pour favoriser l’accès à cette ressource essentielle qu’est l’eau. Prix Jean Rostand 2010, cet ouvrage est aujourd’hui relayé dans de nombreuses institutions francophones de développement.

Ce rapide tour d’horizon témoigne que l’ensemble des genres d’écriture seront représentés lors du Salon Humani’BOOK : de la bande dessinée à la pédagogie, en passant par la recherche universitaire, le roman dit « humanitaire », etc.

Pour consulter la présentation des ouvrages et des invités : www.humanibook.org

Quelques ouvrages, présentés sur Grotius.fr, dédicacés lors de cette troisième édition du Salon Humani’BOOK :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoutez votre commentaire !
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.