Le bouffon et le prêtre

0

Le cinéma propose des contes de fées. On y trouve des soldats héroïques et brutaux, des politiciens tourmentés, des employés visionnaires et de bien ignobles vilains, aux gestes parfois troublants…

Le monde est ordonné selon la morale qui prévaut, celle d’une petite bourgeoisie terrorisée et bienveillante, débordée par un monde de prédateurs et de rapaces qu’elle pensait avoir circonscrite.

Les ONG proposent des procès-verbaux cruels. Dans leurs rapports, on peut y lire des rappels historiques, des empilements de plaintes, des dilemmes insolvables. On y trouve des bureaucrates appliqués, des victimes d’une pure innocence et des bourreaux forcément hors la loi. Ces directeurs de conscience rappellent aux signataires leur signature, aux moralistes leur morale, aux politiciens leur politique. On y recommande, abjure, déconstruit et proclame.

Les médias, eux, parlent de nulle part. Bavards sans visage, conteurs effacés, trieurs d’images, les journalistes cherchent à raconter le monde sans jamais y apparaître. Pour le reste, c’est comme un dîner de famille raté. Foire d’empoigne, confrontations d’ennemis, débats sans but, tout ce qui fait du bruit ou scintille spectaculairement y trouve la meilleure place.

Parfois c’est Hollywood. Parfois ce sont les ONG. Cela dépend de l’humeur du jour. Et des caprices des footballeurs ou des stars du show-business.

Téléspectateurs, auditeurs, lecteurs et internautes écoutent tout cela avec une égale componction. Ils attendent de voir. Ils absorbent et jaugent, à l’aune de leurs révoltes du moment, la crédibilité des uns et des autres. Non, pas convaincu : c’est un mensonge. Oui, convaincu : c’est la vérité.

A-t-on seulement remarqué que « Zéro Dark Thirty » est sorti en même temps que le rapport annuel de l’ACAT sur « un monde tortionnaire » ? Ils parlent de la même chose, paraît-il. L’un passionne et l’autre ennuie terriblement. C’est la lutte entre le bouffon et le prêtre.

 

Léonard Vincent

Léonard Vincent

Léonard Vincent est journaliste, ancien responsable du bureau Afrique de RSF.
Il est l’auteur du récit “Les Erythréens” paru en janvier 2012 aux éditions Rivages.

Léonard Vincent

Derniers articles parLéonard Vincent (voir tous)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoutez votre commentaire !
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.