Grotius.fr

Grotius International, Géopolitiques de l’humanitaire

« Grotius.fr, Médias & humanitaire » n’est plus. Depuis avril 2009, grâce aux nombreuses contributions, venues du Nord comme du Sud, d’universitaires, d’étudiants, d’acteurs humanitaires, et de journalistes, a atteint son objectif initial : devenir un carrefour mensuel d’analyse sur les pratiques humanitaires et les discours médiatiques en temps de crise politico-militaire ou de catastrophe naturelle. Grotius.fr, médias & humanitaire est devenu Grotius International, Géopolitiques de l’humanitaire…

Mais comment améliorer cet espace virtuel où chacun peut apporter ses décryptages, ses doutes et ses interrogations ? Comment faire de Grotius International cette grande plate-forme attendue de débats et d’échanges pour que la voix des acteurs francophones du Sud – et plus largement des acteurs anglophones, arabophones et hispanophones, porte plus loin et influe sur nos réflexions comme nos pratiques?

Voilà notre vrai défi pour cette troisième année qui s’annonce… Au delà de la gestion journalistique de notre site, le comité de rédaction de Grotius a donc aussi pour tâche de fonctionner comme un laboratoire d’idées, creusant de nouveaux sillons dans les champs humanitaire et sociopolitique.

Cela implique aussi une déontologie sans faille, sur le fond comme sur la forme. En clair, notre ligne éditoriale doit rester lisible, affirmée, et indépendante. Il s’agit avant tout d’évacuer les discours extrémistes et simplificateurs, sans pour autant escamoter les sujets majeurs de société, que nous nous efforcerons d’analyser et de confronter à des opinions diverses, voire divergentes,  L’exemple du « débat  national sur l’Islam » (transformé tactiquement en débat sur la laïcité) comme celui du port de la burqa, ont montré qu’il était possible d‘aborder des sujets sensibles avec circonspection, recul et sens critique.

Sur la forme, le positionnement de Grotius est, là aussi, sans ambiguïté. Puisque notre souhait est de demeurer et de renforcer cet espace original de réflexions partagées, Grotius n’acceptera pas la mise en ligne de publicités ou autres objets de communication, même émanant d’organisations non gouvernementales. L’un de nos centres d’intérêt étant justement d’analyser cette communication, il serait en effet difficile – et peu crédible – de porter un regard objectif sur une campagne menée par une ONG (ou sur une action de communication ponctuelle pour une levée de fonds, par exemple) si nous sacrifions à cette facilité. Cela n’empêche pas qu’une place (méritée) soit donnée aux ONG, à travers des analyses, des commentaires sur leurs actions de terrain comme de plaidoyer, mais aussi des tranches de vie rapportées par les acteurs humanitaires.

Au-delà de nos frontières hexagonales, une place privilégiée sera donnée aux mouvements associatifs du Sud avec, dans un premier temps, un focus particulier sur ceux venant du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne. Nous souhaitons également ouvrir nos colonnes à des auteurs anglophones, qu’ils viennent d’Inde, du Pakistan ou des Etats-Unis, pour que la diversité puisse encore mieux s‘exprimer et être diffuser. Des ponts vont ainsi se construire progressivement, ici et là bas, la fluidité des réseaux venant renforcer la construction des discours.

Grotius, acteur associatif et journalistique, a  l’ambition de se situer au carrefour d’un ensemble de disciplines variées, interdépendantes et liées à l’humanitaire, qu’il s’agisse de médecine, de géographie, de droit international, de stratégie ou de sociopolitique.

Cet ensemble systémique complexe, essentiel pour la compréhension des enjeux et des écueils de l’action humanitaire contemporaine (du Nord comme du Sud) semble dessiner une  « géopolitique de l’humanitaire ». Nous nous y inscrivons désormais pleinement. Avec volonté et rigueur. Et pour être au plus proche de notre démarche, le site s’intitule désormais Grotius International, Géopolitiques de l’Humanitaire.

Grotius International

Grotius International

La rédaction de Grotius International.