Le portrait de la réalité de l’avortement en Haïti

0

Malgré son caractère illégal, la pratique de l’avortement est monnaie courante dans la société haïtienne. Des femmes haïtiennes se font avorter clandestinement. Les plus exposées sont celles des couches défavorisées qui, contrairement aux femmes de la couche aisée, n’ont pas la possibilité de se faire avorter dans des cliniques à Port-au-Prince, dans des centres spécialisés en Floride ou ailleurs.

Depuis mai dernier, le sujet de l’avortement a occupé l’actualité, mais le débat s’est surtout concentré sur la maternité et le devoir des femmes. Ayiti Kale Je a conduit une enquête sur la réalité de l’avortement en Haïti, avec l’espoir qu’à l’avenir, le débat pourra se fonder sur des faits plutôt que sur la morale et les mythes.
La suite de l’article sur le site d’Ayiti Kale Je

 

 

Ayiti Kale Je

Ayiti Kale Je

Ayiti Kale Je (AKJ) est un partenariat médiatique, multimédia et multilingue, qui a comme objectif la surveillance de la reconstruction d’Haïti après le séisme du 12 janvier 2010.

Ayiti Kale Je

Derniers articles parAyiti Kale Je (voir tous)