Ayiti Kale Je

0

Ayiti Kale Je (AKJ) est un partenariat médiatique, multimédia et multilingue, qui a comme objectif la surveillance de la reconstruction d’Haïti, lancée après le séisme du 12 janvier 2010.  Ce partenariat regroupe l’agence en ligne AlterPresse, la Société pour l’animation de la communication sociale (SAKS), le réseau des femmes des radios communautaires haïtiennes (REFRAKA), diverses radios communautaires, et des étudiants en communication sociale de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH). Les journalistes, membres des radios, et étudiants travaillent en réseau sous la supervision d’un professeur de l’UEH.

L’objectif d’AKJ est de mener des investigations sur le processus de la reconstruction et du développement en Haïti. Ainsi, de 2010 à nos jours, AKJ a publié près d’une trentaine de dossiers pour  les publics haïtien et international.

Plusieurs d’entre eux ont retenu l’attention des médias internationaux, dont le plus important est « La Ruée vers l’or », une enquête qui a contribué à faire connaître le problème de l’exploitation des gisements haïtiens par les sociétés étrangères.

Les autres dossiers traitent les sujets de la non-reconstruction de l’UEH et du centre-ville, de la relocalisation des déplacés, du choléra, de la réalisation d’un nouveau parc industriel présenté comme un exemple de réussite de reconstruction, des résultats mitigés d’un important programme de développement local financé par la Banque Mondiale sur le tissu social haïtien, et d’une usine d’incinération destinée à transformer des déchets en énergie. Les investigations sont publiées sous forme multimédia : les langues de diffusion sont le créole (version audio), le français et l’anglais (texte), le créole et l’anglais (version vidéo).

AKJ est une organisation a but non lucratif, et est financé par des dons et des subventions de fondations et de particuliers.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoutez votre commentaire !
Votre Nom