Penser la guerre au XVIIIe siècle

0

Penser la guerre au 17e sièclePourquoi les philosophes du XVIIe siècle ont-ils exclu la guerre de leur champ de théorisation alors qu’elle apparaît dans les écrits philosophiques de l’époque ? Il est vrai que ceux qui vivent les malheurs de la guerre ne sont pas toujours ceux qui en font la théorie. Ni Pascal, ni Hobbes, ni Spinoza, ni Las Casas, ni Leibniz n’ont fait la guerre ou ne l’ont subie directement. Mais alors, d’où la connaissent-ils?

Les auteurs de ce volume ont tenté d’éclairer la place et le statut de la notion de guerre dans la pensée du XVIIe siècle, dans de nombreux espaces thématiques (le droit, la dialectique) comme géographiques: Grande-Bretagne, Espagne, Les Provinces-Unies, Taiwan.

 

 

Sommaire

Introduction

Partie I. À l’origine
Alain Brossat
L’hétérotopie Coxinga
Jacqueline Lagrée
Anthropologie et guerre dans le néostoïcisme
Nicolas Israël
La guerre parmi les populations au xviie siècle

Partie II. En droit
Catherine Larrère
Grotius et la distinction entre guerre privée et guerre publique
Jean Terrel
La guerre chez Hobbes : Rousseau lecteur de Hobbes
Jérémie Duhamel
Fondements et statut des vertus guerrières chez Thomas Hobbes
Jean-Vincent Holeindre
Ruse de guerre et perfidie dans le droit naturel moderne : Grotius et Pufendorf

Partie III . Nouvelle guerre, nouveau paradigme
Hélène Bouchilloux
Pascal: une dialectique des figures de la guerre

Cécile Nicco
La guerre chez Spinoza : une réalité à rationaliser ?
María Luisa de la Cámara
La mémoire de Bartolomé de las Casas chez Quevedo : déplacements des enjeux de la guerre juste
Pierre-François Moreau
Conclusion

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoutez votre commentaire !
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.