Politiques, militaires et mercenaires français au Rwanda, Chronique d’une désinformation

0

Quelle fut la responsabilité réelle de Paris dans le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994 ? L’Etat peine à rendre compte des épisodes les moins glorieux d’initiatives prises par ses agents « au nom de la France ». Dénis ou mensonges officiels ont tenté de recouvrir l’horreur, de retarder la reconnaissance : déportation des Juifs de France vers les camps de la mort, « pacification » des émeutes de Sétif et de Madagascar, massacre des manifestants algériens à Paris le 17 octobre 1961, etc.

Le soutien aveugle de Paris à la dictature tribaliste du président rwandais Juvénal Habyarimana, prélude au génocide, a convoqué de nouvelles formes de déni. Les politiques et militaires français « aux affaires » entre 1990 et 1994  présentent la destruction des Tutsi du Rwanda comme le résultat d’une « colère populaire spontanée » dans un contexte de « fatalité tribale » en Afrique.

Jean-François Dupaquier démontre l’inanité de ces clichés dans son dernier ouvrage, Politiques, militaires et mercenaires français au Rwanda. Chronique d’une désinformation (Ed. KARTHALA). S’appuyant sur des sources inédites, aussi bien françaises que rwandaises, l’auteur démontre que le génocide au Rwanda fut le résultat d’une machine de propagande, de désinformation et de subversion des masses hors du commun. Les intellectuels et hauts gradés rwandais qui conçurent puis encadrèrent  l’extermination en cent jours d’environ un million de Tutsi et de Hutu démocrates utilisèrent sciemment les méthodes de la propagande nazie. Ils furent efficacement relayés (conseillés ?) par des politiques, des militaires et des mercenaires français. Jean-François Dupaquier dissèque ce compte à rebours vers le crime des crimes.

L’auteur montre comment le régime du président Juvénal Habyarimana obtint le consentement préalable de l’Elysée à la possibilité de génocide, puis la préconisation depuis Paris d’un « front racial » contre la rébellion du Front patriotique rwandais.

L’auteur ne prétend pas éclairer toutes les zones d’ombre de cette immense tragédie. Puisant dans son immense documentation, fruit de vingt ans de recherches, Jean-François Dupaquier met en relief les interactions entre acteurs rwandais et français.

Parution : 04/2014
Editions : Karthala
Prix : 28 euros

 

Grotius International

Grotius International

La rédaction de Grotius International.