Sarah Abdelnour : Les nouveaux prolétaires (Ed. Textuel, collection Petite encyclopédie critique)

0
Prolétaire…

Le mot paraît anachronique tant ont été déçus les espoirs révolutionnaires placés en lui. Même le terme d’ouvrier semble banni du débat public. Un “gros mot” qui représente pourtant une réalité : les ouvriers constituent un quart de la population active aujourd’hui. Et plus de la moitié des salariés sont exposés à une forme de pénibilité physique dans leur travail. Sarah Abdelnour montre que ces termes conservent leur actualité pour comprendre l’évolution du monde du travail. Les nouveaux prolétaires, ce sont d’abord les mêmes que les anciens, les ouvriers soumis à un travail dur pour un salaire faible. Mais ce sont aussi les employés ainsi que tous les travailleurs précaires et mal protégés dont le nombre augmente aujourd’hui, femmes et immigrés en tête. Et si les luttes des nouveaux prolétaires sont encore fragiles, elles n’en portent pas moins des enjeux politiques décisifs pour l’avenir.

Plan de l’ouvrage :

1. Le travail a-t-il toujours été précaire ? Ou : tous les salariés sont-ils des prolétaires ? 2. Qui sont les nouveaux prolétaires ? Ou : les nouveaux habits de la domination au travail 3. Pistes d’analyse : les dynamiques de la précarité Ancienne élève de l’École normale supérieure de Cachan, Sarah Abdelnour est sociologue, agrégée de sciences économiques et sociales et membre du Centre Maurice Halbwachs (CNRS-ENS-EHESS).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoutez votre commentaire !
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.