Editorial : le « Campus humanitaire », pourquoi ?

0

tableau Grotius.fr en est chaque jour le témoin : le milieu humanitaire est aujourd’hui sous l’emprise de violents tourments. Les agressions ou enlèvements des acteurs de la solidarité non gouvernementale, la confusion entre les ONG humanitaires et les instances humanitaires voire militaires des Nations unies, les interdictions d’accès à certains sites, sont autant de preuves que le statut de l’humanitaire (l’Homme et l’Action) fait débat.

Conjointement et de manière concomitante,  le milieu s’expertise et se professionnalise. Les acteurs humanitaires sont désormais loin des French Doctors et impulsées par les nouvelles législations, les ONG humanitaires sont, bon gré mal gré, en partie devenues des machines administratives. Désormais aucune situation n’est simple et à l’instar des employés de l’Arche de Zoé il arrive que les acteurs humanitaires fassent d’irréparables erreurs et ces évènements entachent gravement l’image du milieu. Ces changements, les acteurs humanitaires des premières heures en sont tantôt les victimes, tantôt les acteurs.

Parallèlement, on le voit très régulièrement ces dernières années, le leitmotiv de l’action humanitaire n’a pas disparu. Les crises environnementales et politiques sont là et certaines populations oubliées en souffrent et en meurent.

Dans ce tumulte, les nouveaux acteurs de l’action humanitaire non gouvernementale doivent trouver leur place pour s’insérer et pour créer. Pour la plupart sortis de formations spécialisées, ils doivent se réapproprier les terrains qu’ils investissent et souvent la confrontation entre la théorie et la pratique se montre rude.

A travers la rubrique Campus humanitaire, Grotius.fr offre aux « humanitaires en herbe », étudiants et jeunes, la possibilité de s’exprimer dans un espace neutre, totalement indépendant et ouvert au public. Ils sont ainsi invités à partager leurs expériences, leurs analyses ou encore à lancer des débats sur des sujets d’actualité ou de fond.

Ils sont les porteurs de l’action humanitaire d’aujourd’hui et de demain et finalement, plus qu’intéressante, leur lecture des évènements est capitale pour la compréhension globale du milieu de la solidarité.

« Humanitaires en herbe », nous attendons vos contributions avec grand intérêt !