Renaud, Hervé Pauchon et Victor Hugo réunis pour aider Madagascar

0

Paris-Tananarive, livre-CDC’est un casting pour le moins original que celui proposé par l’association Opération Madagascar dans son livre-CD « Paris-Tananarive». En effet, pour financer ses actions de terrain dans la ville d’Antsirabe, Opération Madagascar a mis autour d’une même table des incontournables de la poésie française, des chansons de Renaud et des extraits radiophoniques d’Hervé Pauchon. 

Dépoussiérer la culture Francophone…

Le pari du livre-CD « Paris-Tananarive » n’est pas gagné d’avance : remettre la culture francophone au service du développement en redonnant à la Francophonie un rôle central dans la promotion des valeurs universelles de solidarité internationale et de justice sociale. Paris-Tananarive est ainsi l’occasion de redécouvrir Renaud dont les chansons, toujours aussi incisives malgré les années, ont le mérite de ne pas passer par quatre chemins, le livre-CD débute d’ailleurs par la chanson Triviale poursuite et ces quelques mots féroces qui se passent de
commentaires : « Question d’histoire d’abord, où est la Palestine ? Sous quelle botte étoilée ? Derrière quels barbelés ? Sous quel champ de ruines ? ». Hugo, Lamartine, Césaire, Senghor et Vildrac enrichissent et diversifient un tableau d’oeuvres engagées qui retrouvent une nouvelle jeunesse en se trouvant confrontées, sublimées et conjuguées aux extraits tantôt bouleversants, tantôt surprenants de l’émission « Un Temps de Pauchon » (diffusée sur France Inter). Au final, si Paris-Tananarive décoiffe et ne laisse pas indifférent, il sait surtout nous remuer et nous interpeller car PAUCHON y donne la parole aux « Morts de la rue » ou à Lazare Ponticelli, tandis que Senghor veut y « déchirer les rires Banania ». Comme quoi il n’est jamais inutile de revisiter ce qu’on croyait connaître par coeur, ces chansons ou ces poèmes que l’on a peut-être banalisés un peu vite.

Oeuvrer pour une véritable indépendance des Malgaches…

D’une certaine manière, à travers l’ouvrage Paris-Tananarive, l’association Opération Madagascar entend également revisiter les champs de l’action humanitaire : si l’intégralité des bénéfices financera les initiatives conduites par l’association dans la ville d’Antsirabe (en collaboration avec la Mairie, la CCI et 5 associations villageoises majoritairement constituées de femmes), au-delà de la lutte contre la déforestation, au-delà de la préservation de la biodiversité, Opération Madagascar préconise une aide au développement qui permette aux personnes aidées de ne plus dépendre de l’aide au développement ! Dans ce sens, en se donnant pour 2013 l’objectif de planter 1000 arbres mellifères sur deux hectares afin de relancer une activité apicole, l’association veut permettre aux associations villageoises malgaches de consolider les bases de l’économie locale en favorisant l’« économie vivrière » et l’indépendance vis-à-vis des circuits de ventes internationaux.

Haja Rasolonjatovo

Haja Rasolonjatovo

Haja Rasolonjatovo, co-fondateur de l’association Opération Madagascar est l’initiateur et l’auteur de Paris-Tananarive.

Haja Rasolonjatovo

Derniers articles parHaja Rasolonjatovo (voir tous)