Le Fonds Croix-Rouge attribue ses premiers Prix de recherche

1

Nouvel acteur dans le domaine de la recherche sur l’action humanitaire, le Fonds Croix-Rouge française initié par la Croix-Rouge française et créé en 2013 vient d’attribuer ses premiers Prix de recherche à l’occasion du Forum Mondial Convergences. Cette cérémonie récompensant des travaux de recherche innovants dans le champ humanitaire fait suite au premier appel à bourses et à projets lancé sur le thème « Réalités et perspectives de la transition humanitaire dans les pays bénéficiaires de l’aide internationale » en mars 2014. En dehors de ces soutiens financiers, le Fonds se donne pour objectif de favoriser la diffusion des travaux de recherche et d’encourager le débat sur l’humanitaire durable en aménageant des moments privilégiés de rencontres.

Les prix de recherche du Fonds cherchent à valoriser des travaux scientifiques à la croisée des disciplines dans un champ traditionnellement orienté vers les activités opérationnelles et pour lequel il existe peu de financements universitaires. Ouverts à toutes les disciplines et à toutes les nationalités, ils sont décernés à des travaux francophones de recherche fondamentale ou appliquée dans le domaine de l’action humanitaire, des politiques de développement ou de l’aide caritative internationale. Ces prix sont attribués cette année à deux chercheurs français : Clara Egger, doctorante en sciences politiques, et Thomas Fouquet, docteur en anthropologie.

« Sur le plan de l’appel à bourses et à projets, nous avons été très heureux de constater le succès rencontré par ce premier appel lancé en mars et l’intérêt suscité par notre thématique, tant dans les pays du Nord que dans les pays du Sud. En quelques semaines, nous avons reçu une cinquantaine de dossiers de très haut niveau et de nombreux pays francophones. Cette diversité nous est essentielle, car notre mission scientifique ne prend sens que si nous pouvons croiser les regards et les perspectives entre les pays, les continents … Notre ambition est vraiment de décloisonner les territoires, les disciplines et les acteurs de l’aide, affirme Virginie Troit, déléguée générale du Fonds. »

« Je tiens à mettre en relief le fait que nos financements ne sont pas orientés vers des cas pratiques émanant des terrains ou des opérations spécifiques à la Croix-Rouge française. À l’inverse, nous voulons travailler sur des recherches transversales qui peuvent s’ancrer empiriquement dans des pays que nous identifions, aller du général au spécifique, s’interroger sur le système et son devenir, au lieu de partir des opérations de terrain qui pourraient être généralisées ou conceptualisées dans un deuxième temps. »

Les projets soutenus par le Fonds (boursiers et équipes de recherche) seront accompagnés d’une aide à la publication et à la diffusion au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Le Fonds, présidé par Jean-François Mattei, se positionne aujourd’hui comme un moteur de la réflexion sur un humanitaire en pleine mutation et un véritable espace de débat ouvert à la prospective. Des séminaires, comme celui prévu à Dakar les 5 et 6 novembre co-organisé avec la Croix-Rouge sénégalaise, ou les cycles d’expert « Les Matinales » proposent des espaces de débat et de parole ajustés aux besoins en réflexion sur les questions humanitaire et éthique.

 


3 questions posées aux premiers lauréats du Prix de la recherche 2014 du Fonds Croix-Rouge 


 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ajoutez votre commentaire !
Votre Nom