Grotius.fr souffle en avril sa première bougie. Un an déjà ! Toute entreprise est inéluctablement à l’image de celui ou de celle qui l’a initiée… En concevant et réalisant Grotius.fr tout au long de cette première année, nous pensons ainsi avoir, d’abord, exposé nos interrogations et prolongé nos doutes… Aujourd’hui Grotius.fr n’a pas à rougir de son bilan. Sans élitisme aucun mais avec le respect des lecteurs – de plus en plus nombreux, nous confirmerons dans les prochains mois cette place acquise : être un carrefour des idées et des analyses, et cet objectif : partager savoir et connaissances.

 

«Les contours, mais aussi les frontières, de ce que l’humanitaire sera (ou ne sera pas) pour les deux ou trois décennies à venir se façonnent ainsi sous nos yeux…» Ce propos de Philippe Ryfman («Une histoire de l’humanitaire», La Découverte, Collection Repères – 2008) pourrait à lui seul résumer l’objet de Grotius.fr.

Grotius.fr, qui se définit comme une Revue thématique «Média & humanitaire» mensuelle en ligne, a vu le jour en avril 2009, date de la première édition. Le site est né d’une volonté de créer un espace de débat, de dialogue et de réflexion sur l’action humanitaire et sur les pratiques et approches journalistiques en temps de crise (politico-militaire, catastrophe naturelle).

Grotius.fr est donc devenu au fil des mois cet espace – osons dire, original, qui pose publiquement le débat sur le devenir des pratiques humanitaires du Nord et suscite analyses et réflexions en provenance du monde arabe, d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique, avec pour horizon ce questionnement sans cesse renouvelé :

Quels regards ces parties du monde portent-elles sur les pratiques occidentales ?

Qu’est-ce que l’humanitaire dans ces autres régions du monde, hors Europe et Etats-Unis, notamment dans les pays BRIC, Brésil, Russie, Inde et Chine ?

Quel sera le visage de cette gouvernance mondiale de l’humanitaire qui se «dessine sous nos yeux», ses principes, ses mécanismes, son autorité ? Quelle(s) place(s) sauront préserver les Organisations non gouvernementales ? Quel est le devenir de ce «non gouvernemental» ? Est-il appeler à se renforcer ou à «perdre la face», pris dans des contraintes de financement si pesantes qu’en fin de compte seules quelques organisations pourront demain revendiquer ce crédo de l’indépendance et de l’impartialité ?

– Quel est le rôle des médias ? Quels sont les droits et devoirs des journalistes

Voilà quelques uns des «fils» que nous avons tenté de dénouer au cours de cette première année. Avec une volonté affichée d’un partage du savoir et des connaissances et avec le souci permanent de relancer de grands débats, éclairés par une nouvelle actualité…

«Demain, Grotius.fr devra être innovant» m’affirmait, il y a peu, François Grünewald. «Etre  innovant ou ne plus être…» aurait pu ajouter le Directeur Général et Scientifique du Groupe URD.

Les enjeux sont considérables. On peut le constater, dans notre édition, avec les prises de position de Jean Ping et de Nicole Guedj, ainsi que celle de Patrick Aeberhard.

Grotius.fr sera ce que tous nous en ferons. Un espace libre d’analyses et de débats. Sans «tapage». Mais avec passion et raison.

Jean-Jacques Louarn

Jean-Jacques Louarn

Jean-Jacques Louarn est journaliste à RFI.